Dico Français / Jean-Michel Larqué (2/2)

Publié le par Méro

Suite du lexique consacré au "langage" footballistique de Jean-Michel Larqué)



5/ Commentaires d’invectives aux joueurs


Et puis, à partir d’un certain moment dans le match, généralement à partir de l’instant où la rencontre entame sa dernière demi-heure, la tension est trop grande pour Jean-Michel Larqué. Il doit se libérer, cela ne peut pas rester à l’intérieur.
C’est pourquoi il s’en prend aux joueurs, surtout si cela ne va pas dans le sens qu’il souhaite. Il faut qu’il leur parle ; à ce moment, il s’agit encore de les motiver.

41) « Allez Christophe ! Faut y aller ! »

42) « Il faut rentrer dans le ballon Patrice ! »


Toutefois, très tôt, cela se transforme en magnifiques cris de désespoir, tel un entraîneur sur le bord de la touche, mais un entraîneur qui serait frustré, sachant pertinemment qu’il n’est pas entendu et que par conséquent son message et ses ordres ne passent pas. Pourtant, il peut crier ses ordres très fort.

43) « Allez ! Un seul à la descente du ballon… »

44) « Un seul à la descente du ballon !!! »

45) « Allez ! Grégory, plus vite, il faut dégager plus vite… »

46) « Allez ! Allez ! Il faut revenir défendre… »

47) « A gauche… à gauche ! A GAUCHE !!!! », et son petit frère : « A droite… à droite ! A DROITE !!!! » 

48) « CHRISTOPHE !!! »


Tout le monde peut en prendre pour son grade : les joueurs, les entraîneurs, les supporters, et même les ramasseurs de balles.

49) « Le ballon !!! Le ballon !!! Allez il faut redonner plus vite le ballon là ! » (nda : à propos d’un ramasseur de balle qui ne redonne pas assez vite le ballon)



6/ Commentaires d’invectives à (Monsieur) l’arbitre


Avec l’arbitre, Jean-Michel Larqué entretient des rapports amour/haine plutôt complexe. Comme souvent, au départ, l’histoire est idyllique.

50) « Il a vu la faute Monsieur l’arbitre »

51) « Il est toujours très bien placé Monsieur l’arbitre »


Parfois, c’est une histoire d’amour qui dure toute la partie.

52) « Monsieur Merck qui a fait un excellent arbitrage ! »

53) « Monsieur l’arbitre a toujours raison… »


Mais parfois, l’harmonie ne dure pas. Des fissures apparaissent.

54) « Monsieur l’arbitre a toujours raison, mais là… »

55) « Il n’a pas vu la faute Monsieur l’arbitre…»

56) « Moi je veux bien… »

57) « Ooooouh ! Monsieur l’arbitre…. Il y avait peut-être un petit quelque chose là… »

58) « Il n’est pas à 9 mètres 15 là, le mur… S’il est à 8 mètres, c’est le maximum… »


Et puis c’est l’escalade, il conteste carrément.

59) « Elle est blanche cette touche Monsieur l’arbitre ! »

60) « Jamais de la vie, Monsieur l’arbitre ! », mais le plus souvent, il s’agit d’un : « Jamais de la vie !! »

61) « Pour la même faute tout à l’heure, Thierry Henry s’est fait expulsé… »

62) « Hors-jeu ! Monsieur l’arbitre !!! »

63) « Penalty Monsieur l’arbitre !!! »


Et au final, la rupture est prononcée. Définitive.

64) « Il n’est pas dans un bon jour Monsieur Merck ! »

65) «  On l’a connu meilleur Monsieur Merck ! »

66) « Très bon match de la part de Zidane, je n’en dirais pas autant du trio arbitral ! »


D’une honnêteté sans faille, il sait cependant reconnaître quand l’arbitrage défaillant est à l’avantage des équipes françaises. Il reste lucide.

67) « Il est gentil, Monsieur l’arbitre… »


Très lucide.

68) « Il est TRES gentil Monsieur l’arbitre… »



7/ Commentaires en manque de mots


A partir d’un certain niveau de tension, que l’atmosphère est chargée d’électricité, que l’ambiance est aussi décontractée qu’à la frontière israélo-palestinienne, alors Jean-Michel Larqué ne trouve plus ses mots.

69) « Oulah ! »

70) « Aïe ! »

71) « Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! »

72) « Ooooooouh !!! »

73) « Mmmmmmmmmmmm….. C’est dommage…. »

74) « Ohlalalalalala !! »



8/ Commentaires annexes publicitaires


Détestés par quelques-uns (les adeptes des commentaires plats à la « France Télévision »), les commentaires annexes de Jean-Michel Larqué sont réguliers pendant un match et constituent de véritables points de détente.
Il peut gentiment se moquer des joueurs.

75) « Un geste à montrer dans toutes les écoles de football, mais pas pour les mêmes raisons que tout à l’heure ! »

76) « Leur gardien, c’est pas la Sécurité Sociale ! »

77) « Je crois qu’il a reçu le ballon dans les bijoux de famille, Thierry »


Mais sa cible préférée reste le journaliste qui reçoit les réactions au bord du terrain.

78) « Vous êtes quel handicap au golf déjà Christian ? »

79) « Christian Jeanpierre qui se serait amélioré au golf paraît-il ? »

80) « Christian Jeanpierre qui est bien meilleur en interview sur les bancs de touche qu’au golf »


Et puis, nous sommes sur TF1, la publicité a aussi le droit de cité, surtout quand il s’agit de football. Jean-Michel Larqué ne se gêne donc pas pour passer des annonces.

81) « J’en profite pour souhaiter un joyeux anniversaire à une personne que vous aimez beaucoup Thierry, c’est Jean-Pierre Rives, qui fête aujourd’hui ses 56 ans »

82) « J’en profite pour saluer quelqu’un qui se rétablit doucement d’une opération difficile, Serge Chauvereau, l’ancien ailier du Racing Club de Paris, qui nous regarde depuis son joli village de Castellagne-le-Cantou, dans le Lot.

83) « J’en profite pour signaler un tournoi de tennis-ballon qui aura lieu le week-end du 8 mai du côté de Saint-Jean-la-Besace dans les Pyrénées-Orientales, au stade Jean Cazeneuve »



Conclusion

A la fin du match, retour à la sobriété. La pression est retombée. Jean-Michel Larqué se contente alors toujours d’une réplique classique, à laquelle il n’a (à ma connaissance) jamais dérogée. Ainsi, il conclut toujours la soirée, après les longues effusions de Thierry Gilardi / Roland, par un terme bref et direct.

84) « Bonsoir ! »


Copyright Méro - 2005

Publié dans Sports

Commenter cet article