Dico Jean-Michel Larqué / Français (1/2)

Publié le par Méro

Avant-propos


Parlez-vous le Jean-Michel Larqué ? Non ?
Bon, alors voici un petit lexique explicatif, synthèse des commentaires qui reviennent le plus régulièrement dans la bouche de ce grand diseur de football. Désolé mesdemoiselles, c’est un article à priori plutôt masculin ; mais j’incite toute la gent féminine à le lire cependant, j’ai en effet essayé d’être très clair dans mes explications pour que vous compreniez mieux les matchs lors des prochaines soirées durant lesquelles vous ne pourrez pas y couper.


Après études, il m’est apparu qu’il était possible de classer ces commentaires selon plusieurs catégories. J’en ai relevé huit au total :

1.Commentaires de descriptions techniques et tactiques,
2.Commentaires d’état d’esprit des joueurs,
3.Commentaires d’enthousiasme,
4.Commentaires de désolation,
5.Commentaires d’invectives aux joueurs,
6.Commentaires d’invectives à (Monsieur) l’arbitre,
7.Commentaires en manque de mots,
8.Commentaires annexes publicitaires.


Il est à noter que sur ces 8 catégories, seule la 1ère est génératrice de commentaires neutres et objectifs. Le caractère exigeant de Jean-Michel Larqué, et bien entendu son passé de joueur de haut niveau (il fut capitaine du Saint-Étienne de la grande époque dans les années 70 et compte 14 sélections en équipe de France), font qu’il vit chaque match comme un véritable entraîneur, voire comme un véritable supporter.


D’ailleurs, pour preuve qu’il a dorénavant un rôle double entre commentaires techniques et commentaires du péquin moyen, un 3ème homme émerge désormais lors des matchs de l’Equipe de France, j’ai nommé Arsène Wenger qui lui, par contre, ne sort pas d’une certaine réserve et intervient uniquement pour des petites mises au point techniques et tactiques (remarques souvent pleines de bon sens). Cet ajout traduit un besoin pour TF1 d’être à la pointe du football actuel avec un entraîneur qui côtoie les meilleurs joueurs français actuel.


Alors, has been Jean-Michel Larqué ?

Nooooooooon !!!! Au contraire, il possède la légitimité de celui qui connaît bien le milieu du football et la mentalité des joueurs tout en demeurant l’homme du peuple grâce à sa décontraction acquise au micro depuis maintenant plus de 20 ans.



1/ Commentaires de descriptions techniques et tactiques


C’est à priori le rôle qu’il se doit d’occuper en permanence, les commentaires plus emportés et subjectifs revenant donc au Thierry qui se tient à ses côtés (Gilardi ou Roland). Néanmoins, comme nous l’avons laissé entendre et comme nous le verrons dans quelques lignes, Jean-Michel Larqué empiète parfois (souvent) sur le « terrain » de son Thierry.
Mais ces commentaires constituent une grosse partie de son travail. Il revient régulièrement dessus, peut-être pour ne pas se laisser trop emporter par ses sentiments.


Je livre ici un petit échantillon des analyses qui reviennent le plus souvent, la liste serait autrement trop riche et trop longue. Les remarques sur la condition physique des joueurs reviennent souvent ; normal, c’est un constat de visu.

1) « Ils sont battus physiquement ! »

2) « Physiquement, les néerlandais sont un cran au-dessus quand même ! »


Mais il n’est pas avare de remarques plus descriptives sur le déroulement du jeu.

3) « C’est venu de la droite ça repart à gauche… », et son petit frère : « C’est venu de la gauche ça repart à droite… »

4) « Le pied en porte-manteau ! » (nda : à propos d’un magnifique contrôle du ballon qui reste dans les pieds, généralement ceux de Zidane, après un long dégagement)

5) « Sorte de petit corner ouvert… » (nda : un coup-franc proche de la ligne de corner)

6) « Dans le soupirail ! » (nda : but dans lequel le ballon est entré en bas à gauche ou en bas à droite)

7) « Si elle est dedans c’est pareil, sauf qu’elle n’est pas dedans et ce n’est pas pareil… » (nda : à propos d’une frappe à laquelle tout le monde croyait rentrante dans le but et qui est finalement passée à côté)

8) « C’est du Hourrah football actuellement… » (nda : une équipe joue un peu n’importe comment en dégageant très loin la balle et en faisant son maximum pour ne pas encaisser de but)

9) « Si ça gagne pas, ça débarrasse ! » (nda : long dégagement en fin de match, par une équipe qui mène au score, afin de gagner du temps)


Mais, dans l’ensemble, cela tourne assez rapidement à un descriptif critique sur le niveau physique et l’engagement des équipes.

10) « Ils sont battus dans le jeu aérien ! »

11) « Ils sont à la rue les français ! »

12) « Ils n’y sont plus les français ! »

13) « C’est un match physique ! »

14) « C’est un match viril ! »

Ces derniers commentaires s’appliquent plutôt à l’équipe qu’il soutient (l’équipe française donc) lors des matchs de Coupe d’Europe ou des matchs de l’Equipe de France.



2/ Commentaires d’état d’esprit des joueurs


D’un commentaire critique sur les équipes, un glissement vers un commentaire critique sur les joueurs et leur niveau de jeu ou mentalité peut s’opérer. Généralement, il ne fait pas dans la dentelle.

Au départ, cela reste général, seul les équipes dans leur ensemble sont visées. Cela peut être positif.

15) « Ils ont la grinta les bleus »

Mais généralement, c’est le constat de l’échec d’une équipe (voire des deux) à bien jouer.

16) « Ca ne va plus du côté madrilène… »

17) « Ils ont reçu un coup de bambou là les parisiens »

18) « C’est du grand n’importe quoi en ce moment… »


Et même quand cela est une appréciation positive sur une équipe, c’est pour souligner la faiblesse de l’adversaire.

19) « Il y a plus d’envie du côté anglais ! »


Tout de suite après, l’œil du maître repère très vite les joueurs qui ont soit un rendement inférieur à ce qu’ils font d’ordinaire, soit un comportement peu fair-play.

20) « Il est en manque de confiance Djibril »

21) « Il a tout joué, sauf le ballon ! »

22) « Il n’a pas fait le voyage pour rien » (nda : à propos d’un tacle très rugueux, voire dangereux)

23) « Ce n’est pas bien ce qu’il fait le joueur italien là… »



3/ Commentaires d’enthousiasme


Les commentaires admiratifs et enthousiastes sont plus rares. La tension du match, l’enjeu l’empêche de s’enthousiasmer réellement avant la fin du match et la victoire quasiment acquise de l’équipe française (ou de l’équipe dans laquelle joue un français).

24) « Quel match de la part de Viera ! »

25) « Quel partie il nous fait là encore Viera. »

26) « Quel match de la part des bleus ! »


Durant le cours du match, il peut s’enthousiasmer pour une belle action, un beau geste technique ou exploit individuel.

27) « Une action a montré dans les écoles de football ! »

28) « Un geste à montrer dans toutes les écoles de football ! »

29) « Et les Monégasques qui ouvrent le score dans  un silence de mort ici, au stade Bernabeu… » (nda : Bernabeu étant le stade du Réal Madrid)

30) « Il avait de la colle sur ses souliers ! » (nda : à propos d’un joueur qui a conservé la balle en dribblant plusieurs joueurs à la suite)



4/ Commentaires de désolation


Du fait de son passé de joueur et de son caractère intransigeant et perfectionniste, ils sont plus présents que les commentaires d’enthousiasme.

Attention, pas de médisance chez Jean-Michel Larqué, ces commentaires de désespoir viennent souvent après un fait (but, expulsion, blessure…) qui a ou peut avoir des conséquences graves sur la partie.

31) « L’erreur ! Mais quelle erreur !! »

32) « Et oui, bien sûr, bien sûr ! »


Parfois même, il anticipe de quelques instants ce fait de match qui va avoir des conséquences graves. En général, c’est quand il voit venir un but sur une action dangereuse.

33) Attention… Attention !! »

34) « Ouh ! Que je n’aime pas ça ! »


Sur ces interventions, il peut encore se tromper et le but ne pas avoir lieu. Mais si il s’agit de la suivante, c’est fatal.

35) « Ouh ! Que je n’aime pas ça ! Que je n’aime pas ça ! Que je n’aime pas çaaaaaaaaaaaa !!! »


Les erreurs individuelles, dans un contexte important (match où se joue une qualification ou une victoire en coupe…), lui restent toutefois au travers de la gorge. Toujours ce côté perfectionniste qui se manifeste par une exaspération plus ou moins marquée selon la tension qui règne sur la partie.

36) « Mais c’est pas possible ça ! »

37) « Mais pourquoi il fait cela… »

38) « Pourquoi il ne la passe pas la balle !! »

39) « Jamais de relance dans l’axe ! »


S’il nomme le joueur dans son commentaire, c’est signe qu’en plus d’avoir fait une erreur, il ne fait pas un bon match.

40) « Et oui, bien sûr, bien sûr Florent ! »

( à suivre...)

Copyright Méro - 2005

Publié dans Sports

Commenter cet article

Méro 31/10/2005 11:21

Pourquoi pas? Je regarderais si on peut lui envoyer quelque chose sur le site de RMC ou de TF1....

zouz 31/10/2005 11:06

Enorme ! J'attends la suite ...
Sinon, t'as pensé à lui envoyer ? Il doit bien avoir une adresse mail perso sur rms. fr non ? Ca pourrait lui faire plaisir...